Tout ce que vous devez savoir sur les diamants de laboratoire

All you need to know about lab-grown diamonds

Qu'est-ce qu'un diamant de laboratoire ?

Les diamants synthétiques, également connus sous le nom de diamants de laboratoire ou de culture, sont cultivés dans des laboratoires hautement contrôlés utilisant des procédés technologiques avancés.

Les diamants de laboratoire sont constitués de carbone disposé dans la structure cristalline caractéristique du diamant. Puisqu’ils sont constitués du même matériau que les diamants naturels, ils ont exactement la même composition atomique que les diamants naturels. Ils possèdent donc les mêmes propriétés optiques et chimiques. De plus, il est pratiquement impossible de faire la différence – à l’aide d’une loupe de bijouterie – entre les diamants artificiels et naturels.

Comment sont créés les diamants de laboratoire ?

Les diamants artificiels sont créés à partir de minuscules « graines » de carbone provenant de diamants préexistants. Il existe deux techniques de formation du diamant, soit un système haute pression et haute température (HPHT), soit un processus de dépôt spécial appelé dépôt chimique en phase vapeur (CVD).

Le système HPHT imite les conditions géologiques qui permettent aux diamants de se former naturellement. Les couches de diamant se développent à partir de la graine de carbone en soumettant le carbone à une pression et une température élevées.

Le procédé CVD est plus récent et fonctionne de manière opposée à la méthode HPHT. "Au lieu de presser le carbone sur le diamant, le carbone est libéré pour devenir du diamant pur. Une chaleur modérée est appliquée à un nuage de carbone dans une chambre à vide, ce qui fait pleuvoir les atomes de diamant sur la graine de diamant et la fait croître" ( Rapaport, 2003).

Certains diamants de laboratoire déposés (CVD) peuvent également subir un traitement thermique et sous pression après croissance.

Comme les diamants naturels, les diamants de couleur fantaisie créés en laboratoire se forment lorsque de petites quantités d’oligo-éléments spécifiques sont présents pendant la phase de croissance du diamant.

La composition exacte des oligo-éléments peut différer de celle des diamants naturels, aussi bien pour les diamants blancs que de couleur. Ainsi, les diamants de laboratoire ne peuvent être distingués des diamants naturels qu’en effectuant des tests avec un équipement spécialisé capable de détecter de petites différences dans les oligo-éléments et la croissance des cristaux.

diamant entre des mains humaines diamants sur fond noir

Les diamants de laboratoire sont-ils respectueux de l’environnement ?

En raison du manque de transparence, il est difficile de collecter des données précises permettant de comparer l’empreinte carbone des diamants extraits et des diamants de laboratoire. Bien que l’énergie nécessaire à la fabrication d’un diamant de laboratoire soit importante, les chiffres publiés par Diamond Foundry suggèrent que l’empreinte environnementale totale des diamants extraits est bien supérieure à celle des diamants de laboratoire. Ce qui est certain, c’est que pour comparer et évaluer le niveau éthique des diamants synthétiques par rapport aux diamants extraits des mines, il est nécessaire de prendre en compte un certain nombre de facteurs, et pas seulement l’empreinte carbone. La quantité totale d'énergie nécessaire, le type d'énergie utilisé mais aussi les impacts sociétaux, économiques et humanitaires sur les communautés locales sont importants.

Un diamant cultivé en laboratoire produit avec l'énergie solaire, comme ceux produits par LUSIX , le premier producteur de diamants 100 % alimenté à l'énergie solaire, aura un impact moindre que ceux produits par une mine à grande échelle. De plus, les déchets des puits miniers, s’ils ne sont pas correctement gérés, peuvent se déverser dans les rivières et les ruisseaux, avec des conséquences environnementales potentiellement désastreuses et des risques élevés de pollution.

Pourtant, certaines mines, si elles sont bien gérées, peuvent être une véritable source de revenus pour les communautés locales, comme c'est le cas au Botswana comme on peut le constater en regardant le docu-série Fashionscapes : Les diamants du Botswana.

Nous étions le pays le plus pauvre d’Afrique et les diamants ont été découverts juste après l’indépendance. Et les structures mises en place à cette époque ont profité au Botswana à l’avenir. Je suis né au Botswana, j'ai fait mes études au Botswana et je suis allé à l'université au Botswana, et tout cela grâce aux diamants qui ont créé les écoles dans lesquelles j'ai fait mes études, et même le droit à l'emploi. Naseem Lahri, directeur général de Lucara Botswana.

Alors, quel type de diamant devriez-vous acheter ?

La réponse n’est pas si évidente lorsqu’on veut faire un choix éthique. À première vue, les diamants synthétiques semblent être une bonne option : ils sont identiques à ceux extraits de la terre, sont taillés et polis de la même manière et reçoivent la même certification officielle de qualité. En plus de garantir qu’il ne s’agit pas de diamants de guerre, leur production n’implique pas la destruction d’immenses superficies de terres ni le déplacement de communautés, et tout cela pour un coût inférieur du produit fini. Cependant, l’empreinte carbone d’un diamant cultivé en laboratoire peut être aussi importante, voire plus, que celle d’un diamant extrait d’une mine, en particulier lorsque cette dernière est artisanale et à petite échelle. Enfin, le facteur social et économique n’est pas à négliger : certaines régions du monde dépendent fortement de l’industrie minière pour soutenir leur propre développement et les diamants de synthèse peuvent être considérés comme une menace de détournement de revenus importants pour les communautés locales.

La solution la plus éthique serait donc la transparence, afin de connaître le plus possible la source d'approvisionnement et l'origine du diamant. C'est pourquoi MYEL s'engage à informer ses clients sur l'origine de ses diamants de laboratoire et à s'approvisionner en pierres certifiées CSRD (Certified Sustainability Rated Diamond) dans les années à venir.

DÉCOUVREZ NOS BIJOUX EN DIAMANTS CULTIVÉS EN LABORATOIRE

Voir les autres articles :

Preserving Québec's nature with SNAP

Préserver la nature québécoise avec la SNAP

MYEL soutient la préservation de la biodiversité en donnant 15% des bénéfices de leur collection "Animaux en Quartz" à SNAP Québec. Récemment, l'équipe MYEL s'est engagée dans une journée de bénévolat pour planter 500 arbres sur l'île Sainte-Thérèse, renforçant leur partenariat avec SNAP Québec dans la restauration écologique de ce territoire depuis l'automne 2021.
Australian sapphires: a top choice for high-end jewelry

Saphirs Australiens : un premier choix pour les bijoux haut de gamme

Avec ses paysages incroyables, sa faune et sa flore spectaculaires, ses eaux turquoise et son sable fin, l'Australie est un pays qui fait rêver. Mais saviez-vous qu’elle est également l’un des plus grands producteurs de saphirs de haute qualité au monde ? Recherchés pour leurs couleurs vibrantes, leur clarté et leur dureté, les saphirs australiens sont très appréciés dans le monde de la joaillerie haut de gamme. Mettons en lumière ces joyaux uniques et fascinants !
Qualité d'exception

Qualité d'exception

Prix justes

Faits à Montréal

Rejoignez l'univers Myel!

Soyez parmi les premiers à découvrir nos nouveautés, nos événements exclusifs et bien plus encore.